mardi 1 décembre 2009

Tarte au chocolat noir de Thierry Mulhaupt


Noël approche, le temps des friandises aussi. Puisque le chocolat est à l’honneur en cette fin d’année, un petit billet sur un artisan chocolatier local tombe à pic. J’ai déjà écrit à propos de Thierry Mulhaupt et de ses macarons. Un déjeuner gourmand m’a permis de discuter avec le chef pâtissier et ce moment a été aussi agréable et fondant que la recette qui suit, inspirée et dictée par ses bons soins.

Un dessert s’apprécie comme un verre de vin. Dans tout gourmet repose un sommelier rompu au cépage et au terroir. Une dégustation permet d’apprécier les qualités et les parfums d’un dessert. Si la robe est aussi essentielle que le nez, celui-ci permet des accords gourmands audacieux. Les tartes folles sont les reproductions de mariages gustatifs harmonieux exprimés par de grands vins. Je laisse libre cours à votre imagination, la mienne est littéralement galopante depuis cette révélation…

Pâte sucrée aux noisettes :

- 80 g. de farine
- 10 g. de fécule de pomme de terre
- 45 g. de sucre glace
- 65 g. de beurre mou
- 10 g. de poudre de noisettes
- 7 g. de pralin
- 1 petite pincée de sel fin
- 25 g. d’œuf

Travailler le beurre et le sucre jusqu’à obtenir une pâte blanche. Ajouter l’œuf, la pincée de sel, la poudre d’amande, puis la farine et la fécule. Pourquoi dans cet ordre ? En incorporant d’abord l’œuf au sucre, celui-ci absorbe l’eau qui ne peut plus alors servir de liant ni aux protéines du gluten ni aux grains d’amidon, évitant ainsi que la pâte ne devienne filasse. La pâte est souple et malléable.

Quand tous les ingrédients sont bien mélangés, mettre en boule et déposer cette boule entre deux feuilles de papier sulfurisé. Etaler la pâte sur une hauteur de 2 mm environ et la déposer à plat au frigo pendant au moins 1 heure. On peut aussi envisager un passage de trente minutes au congélateur.

Le délai écoulé, découper un cercle de pâte de la taille de votre cercle à pâtisserie. Poser le cercle sur un moule à tarte recouvert de papier sulfurisé. Reposer le cercle. Puis tailler de fines bandes de pâtes pour faire les bords de la tarte. Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette (sans la transpercer). Poser un cercle de papier sulfurisé sur le fond de votre pâte, garnir le tout de pois chiches ou noyaux d’abricots. Réfrigérer 1 heure.

Enfourner à 210° C en chaleur traditionnelle pendant 12 minutes (surveiller la cuisson, dès que les bords commencent à dorer, c’est cuit).

Laisser refroidir avant de démouler.

Ganache aux épices :

- 75 g. de chocolat noir haché
- 75 g. de chocolat au lait haché
- 125 g. de crème fleurette
- 1 bâton de cannelle
- 6 ou 7 grains de poivre Sechuan
- 1 fève Tonka
- 60 g. de beurre tempéré

Porter la crème fraîche à ébullition. Ajouter le bâton de cannelle, les grains de poivre et la fève Tonka. Laisser infuser 15 à 20 minutes. Bouillir une deuxième fois et filtrer avant de verser la moitié de la crème sur les chocolats râpés. Mélanger doucement à l’aide d’une spatule. Ajouter le reste de crème. Lisser avec la spatule. Rajouter ensuite le beurre tempéré en morceaux et lisser. Laisser la ganache figer à température ambiante.

Croquant aux graines de courge, amandes et pralin :

- 150 g. de sucre semoule
- 3 c. à s. d’eau

Mélanger l’eau et le sucre dans une casserole. Faire chauffer le mélange en nettoyant régulièrement la paroi de la casserole à l’aide d’un pinceau humide afin d’éviter une cristallisation trop rapide. Arrêter la cuisson du caramel quand il a une belle couleur ambré. Retirer la casserole du feu, ajouter une poignée de graines de courge, une poignée d’amandes concassées et une cuillère à soupe de pralin. Mélanger. Verser le caramel sur une toile Silpat et laisser refroidir.

Détailler le croquant en petits morceaux.

Dressage :

Garnir les tartelettes de ganache, laisser figer à température ambiante pendant une bonne heure.

Décorer de brisures de croquant. Saler légèrement.

13 commentaires:

natalia a dit…

Mamma mia what a tarte !! I'm dying in front of my computer !

chapot a dit…

Je fonds littéralement devant cette tarte, une tuerie !

Une connasse parisienne a dit…

Original ce croquant aux graines de courges !
En tout cas la ganache épicée et la pâte aux noisettes, c'est une association top !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Cette tarte est superbe! Un pur délice!

Cheers,

Rosa

Cécile a dit…

Une magnifique tarte! Les épices et le chocolat se marient fort bien!Je clic! Bonne journée!

http://cestboncecile.over-blog.com/

Marion a dit…

J'adore les tartes au chocolat, je n'ai encore jamais réussi à en faire une qui ait autant une allure de miroir sur le dessus!

J a dit…

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Salutations cordiales.

Joseph

Delphine a dit…

Quel délice!!!!

talons hauts et cacao a dit…

la petite touche de poivre de sichuan me plait particulièrement

ann ju a dit…

j'adore la tarte au chocolat et en voyant la tienne je me dis que je vais peut être en faire une prochainement, c'est trop tentant. bise

my little spoon a dit…

Salut Miette

Ca faisait un petit bout de temps que je n'avais pas visité ton blog... il est toujours aussi sympa !
Etant plutôt "salée", je suis toujours à court d'idées pour les desserts. J'ai trouvé ici un vivier de belles recettes sucrées ! Allez, je vais tester cette tarte...

anaïck a dit…

humm, cette tarte est superbe, bravo!

get rid of cellulite a dit…

All the contents you mentioned in post are too good and can be very useful. I will keep it in mind, thanks for sharing the information keep updating, looking forward for more posts.
verhuisbedrijf zoetermeer